top of page

Christopher représentera la France sur eFootball aux qualifications européennes pour le mondial IESF



"Je n'ai pas peur de dire que les qualifications françaises vont être même plus dures que les européennes, voire le championnat du Monde", nous promettait docyannou 48 heures avant le tournoi de qualification française aux IESF World Esports Championships.


L'organisateur ne s'était pas trompé ! Ce premier tour national nous a offert une finale d'exception entre Christopher (champion du monde de PES 2010) et Usmakabyle (champion du monde de PES 2015, 2016 et 2019), ce samedi 21 mai chez Utopia Gamespace à Champs-sur-Marne, près de Paris.


Mené 2-0 et privé de ballon, Usmakabyle a concédé la première manche (3-0) dans laquelle il n'a rien pu faire face à un Christopher imperturbable en défense et redoutable de réalisme devant.


Le joueur de l'AS Monaco a remporté la seconde opposition aux tirs aux buts (2-1) après un 1-1 plein de suspense.


Mais c'est finalement l'ancien n°1 mondial sur PES 2010 qui s'est imposé au terme d'une seconde séance de penalties (3-1) après une dernière manche nulle et vierge (0-0).


Les deux finalistes pendant la séance de tirs au but décisive.


"Bravo à lui, malheureusement ça ne m'a pas souri. Il a quand même fait un bon tournoi, offensivement il était bon même défensivement. Au delà de ça, je n'arrivais pas à passer défensivement, je ne maîtrise pas encore assez bien le jeu [...] Bravo à lui, il méritait", a confié Usmakabyle à l'issue du match, très frustré par son manque de réussite lors de ces trois manches.


"Pour l'eFootball pro, ça fait une bonne préparation, certains ont choisi de ne pas le faire, moi j'ai quand même voulu aller jouer le jeu. Je repars encore une fois en finale d'Utopia, ces dernières années j'y perds à chaque fois en finale, mais ça reste quand même une bonne performance malgré tout."


"Je ne suis pas mort"


"Je suis content, je le prends comme une revanche avec pas mal de choses qui arrivent en ce moment dans la commu [...] j'ai essayé d'utiliser ça comme un booster", a réagi Christopher à chaud en direct sur Twitch, au micro de Sossoblack qui castait l'événement sur la chaîne de docyannou.


"Je travaille beaucoup depuis des années pour être à ce niveau, beaucoup de sacrifices et malheureusement il y a beaucoup de choses qu'on ne contrôle pas dans le circuit pro, donc pour moi c'était une revanche de montrer que je ne suis pas mort et qu'il y a des choix qui ne sont pas justifiés. J'avais besoin de gagner et avec la manière parce que battre Usmakabyle en finale et mon parcours c'était pas facile. D'ailleurs, félicitations à tous, c'était un gros tournoi, très mental, je suis cuit, j'ai juste envie d'arriver chez moi et de dormir !".


Critiqué pour son jeu très défensif par les spectateurs de la finale, il a répondu sans détour : "On peut comprendre les gens, chacun sa vision du football, surtout les joueurs casu [...] à l'époque, quand j'étais champion du monde, je jouais en 4-3-3, gros pressing, j'ai tout fait haut, j'attaquais, j'attaquais, je dribblais... Mais, là, depuis que les jeux sont devenus entre guillemets plus scriptés avec des momentums, je ne fais pas confiance au jeu, donc je joue très sécurité parce que je sais que même si je fais les bons choix, même si je défends bien, j'ai mon adversaire, j'ai, moi, à maîtriser mes choix, j'ai aussi le script qui fait que des fois il va te mettre dans le dur, donc c'est pour ça que j'ai adopté ce jeu depuis PES 2019, malheureusement, et ça marche."


"Représenter la France pour la remercier"


"Je me sens très portugais avec mes racines, ma famille, ce sont des choses qui ne s'expliquent pas, mais je suis né en France, je dois ma vie à la France, mon niveau sur PES à la France parce que c'est ici que je me suis entraîné, c'est ici que j'ai créé ma structure... J'ai représenté le Portugal avec fierté, là c'est pas la FFF, donc rien ne m'empêchait de participer aujourd'hui (il possède la double nationalité), j'ai déjà été champion d'Europe avec la France en 2011, donc c'est pas la première fois que je la représente, je vais essayer de la représenter la France pour la remercier pour tout ce qu'elle m'a apporté durant toute ma carrière !"





En remportant ce tournoi, Christopher va participer, sous les couleurs de la France, au championnat d'Europe cet été à Podgorica, au Monténégro, dernière étape avant les World Esports Championships à Bali, en Indonésie, à la fin de l'année.


Le replay complet de l'événement (plus de treize heures de stream !) est disponible durant 14 jours sur la chaine Twitch de docyannou.

116 vues0 commentaire

Comments


bottom of page