top of page
  • Photo du rédacteurPedrito

Il n'y aura pas d'eFootball Championship Pro en 2024 d'après le média allemand Kicker



Dès le 23 octobre dernier, nous vous faisions part de l'inquiétude qui régnait au sein de la scène eSportive professionnelle d'eFootball, après que les contrats de la plupart des joueurs y participant n'ont pas été renouvelés à l'issue de la saison 2023. Ces craintes semblent se confirmer à en croire un article paru ce lundi 27 novembre sur le site Internet du grand magazine de sport allemand Kicker. Ce dernier affirme tout simplement que Konami a décidé d'arrêter l'eSport professionnel en 2024.


"Nous ne prévoyons pas d'organiser une compétition professionnelle pour la saison 2024", aurait indiqué Konami, éditeur d'eFootball, aux clubs partenaires qui participaient à l'eFootball Championship Pro, rapporte Kicker, qui indique tenir l'information d'une "source interne" et que celle-ci lui a été confirmée par plusieurs joueurs du circuit.


"Une catastrophe"


La firme japonaise souhaiterait "changer de stratégie et se concentrer sur des événements communautaires à l'avenir", avance Kicker.


"C'est une catastrophe pour la communauté eSportive professionnelle d'eFootball", a déclaré Walid Rachid "Usmakabyle" Tebane, triple vainqueur de la compétition et triple champion du monde de PES, à Kicker. "C'était le meilleur système possible qui permettait aux joueurs d'avoir des contrats professionnels avec des clubs prestigieux. Maintenant, nous sommes tous au chômage [...] C'est une catastrophe ! [...] Plusieurs joueurs pensent arrêter leur carrière, c'est malheureux !"


Konami communiquera en décembre


Interrogé par Kicker, Konami a indiqué ne pas être "en mesure de communiquer sur ces spéculations, nous communiquerons nos plans pour l'eSport sur eFootball début décembre".


Toujours d'après Usmakabyle, le désormais très probable arrêt de l'eFootball Championship Pro serait motivé par "le manque d'investissement de certains clubs" qui n'auraient pas suffisamment communiqué sur la compétition. L'audience, visiblement insuffisante, est également pointée du doigt par l'ancien joueur de l'AS Monaco. Il blâme aussi certains de ses confrères qui, selon lui, auraient parfois "accepté de jouer gratuitement ou pour des sommes d'argent ridicules", ce qui aurait permis à certains grands clubs de "faire n'importe quoi".


Pour rester pro, il faut désormais "penser à aller sur d'autres continents" conclut l'ex Monégasque, faisant allusion à la récente signature de l'ancien joueur du Bayern et du FC Barcelone Alex Alguacil à Bali, en Indonésie.




91 vues0 commentaire
bottom of page